Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
Vers Espace public
Retour à la page d'accueil du site

L'espace des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Espace Professionnel > Politiques publiques

Demandeurs d'emploi : un service ponctuel de garde d'enfants

Pôle emploi et la Caisse Nationale des Allocations Familiales -CNAF- ont lancé un service ponctuel de garde d'enfants à l'attention des demandeurs d'emploi.

La difficulté de la garde des enfants représente, souvent, un frein dans une démarche de recherche d'emploi pour les personnes au chômage. C'est pour pallier à cette difficulté que Pôle emploi et la Cnaf ont lance MaCigogne.fr


A qui s'adresse le service ?

Aux demandeurs d’emploi ayant besoin de faire garder leur enfant de 0 à 3 ans (jusqu’à 4 ans si l’enfant n’est pas scolarisé) pour mener à bien leurs démarches de recherche d’emploi : entretien d’embauche et de sélection, formation, rendez-vous avec Pôle emploi, période d’essai, stage, création d’entreprise…

Le financement

Sur le site MaCigogne.fr, un onglet « Calculer le prix d’accueil » redirige les parents vers le simulateur de la CNAF qui calcule la partie restant à charge du demandeur d'emploi, sachant que le calcul est fait selon les ressources et la composition du foyer. La CAF assure une partie du financement ainsi que certaines collectivités locales.

Faire sa réservation

Via un système de recherche géographique, le parent peut identifier les crèches disponibles dans sa région et formuler jusqu’à trois demandes de réservation. Les établissements concernés sont directement informés de ces demandes et disposent de 72 heures pour y répondre. Une fois la demande acceptée par la crèche sélectionnée, le parent est informé par voie électronique et invité à joindre cet établissement pour préparer l’accueil de l’enfant.

Quelles crèches peuvent répondre ?

Les Crèches collectives et d’entreprise, les haltes-garderies, les établissements à gestion parentale et les jardins d’enfants. Sauf exception, les crèches familiales et micro-crèches ne relèvent pas du dispositif.



Date de publication
3 novembre 2017