Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
Vers Espace public
Retour à la page d'accueil du site

L'espace des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Espace Professionnel > Orientation > Qualité en orientation > Améliorer la qualité en orientation

Pourquoi une démarche d'amélioration de la qualité en orientation ?

SOMMAIRE
Partis du constat que le public avait du mal à repérer les services proposés par les différentes structures d'orientation et ne pouvait donc pas connaître celui qui répondait le mieux à ses besoins, la Région Rhône-Alpes et les 4 Moteurs pour l’Europe (Bade Wurtemberg, Catalogne, Lombardie et Rhône-Alpes) ont décidé de concevoir une action cherchant à répondre à ce problème.

C'est ainsi que DROA (Développement des Réseaux de l'Orientation Active), projet européen Leonardo da Vinci, (octobre 2003 à décembre 2006) a été mis en œuvre par le PRAO.

DROA, un projet à l’origine de la démarche AQOR


Les objectifs du projet DROA visaient globalement à améliorer l'orientation et le conseil comme facteurs facilitant la formation tout au long de la vie et l'emploi, en mettant en place un réseau local de l'orientation sur le territoire. L’hypothèse de départ de ce projet était qu’en travaillant en réseau, on améliore déjà la qualité de l’orientation. 

Dans sa mise en œuvre, le projet DROA s'est organisé en 4 grandes étapes :

1. L'identification des territoires

-
La constitution des réseaux pour l'orientation active visait à identifier des territoires pour l'expérimentation dans chacune des régions concernées. On entend par territoire, l’entité géographique dans laquelle les professionnels des structures AIO (Accueil, Information, Orientation) collaborent. L’idée principale est qu’ils apprennent à se connaître et se reconnaître. 

Ils devaient réunir un réseau représentatif de professionnels de l'orientation acceptant d'entrer dans la démarche d'expérimentation. La première étape a consisté en un état des lieux de chaque territoire en terme de moyens existants (structures, actions, services rendus aux personnes, partenariats, freins rencontrés, lacunes...).
> Pour en savoir plus, consultez la présentation du projet DROA (pdf)

2. L'analyse des pratiques d'orientation active

-
Cette étape visait à acquérir un langage commun en matière d'orientation. Elle est passée par l'identification des compétences de base chez les acteurs de l'orientation et l'élaboration de monographies régionales sur les différentes professionnalités des acteurs. Elle a développé l'échange des pratiques entre les acteurs de l'orientation des différents territoires et a mis en évidence les pratiques réalisées et les tensions existantes dans le domaine.
> L'observation des pratiques d'orientation en Rhône-Alpes - DROA (pdf)

3. L'enquête auprès des publics

-
Elle a été conduite afin de mieux cerner leurs attentes et leur degré de satisfaction vis-à-vis des services d'orientation proposés par les différentes structures. Elle a permis de repérer des axes d'amélioration de la qualité en orientation.
> Du parcours individuel à l'usage des services - DROA (pdf)

4. Capitaliser, synthétiser et transférer les résultats

-
Une comparaison des systèmes d’orientation des quatre régions ayant participé au projet, rédigé à partir des résultats d'enquête, a abouti au référentiel de l’orientation des « 4 Moteurs pour l'Europe ». Il se termine par des « recommandations communes pour améliorer la qualité en orientation ».
> Référentiel de l'orientation des 4 moteurs (pdf)
Le moment fort du transfert a, bien entendu, été la présentation des principaux résultats du projet lors du séminaire final. Il s'est déroulé à Lyon, les 11 et 12 décembre 2006, et a rassemblé les partenaires professionnels et politiques des quatre régions impliquées.
> Actes du séminaire DROA 2006 (pdf)

En savoir+ sur la qualité en orientation