Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
Vers Espace public
Retour à la page d'accueil du site

L'espace des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Espace Professionnel > Orientation

Le Fongecif Auvergne-Rhône-Alpes vise l'excellence dans l'accompagnement

Dans un entretien accordé à AEF, M. Maurice Croppi, Medef, et M. Michel Dambra, CFE-CGC, respectivement président et vice-président du Fongecif Auvergne-Rhône-Alpes, affirment l'importance du dispositif CIF-CDD comme un très bon moyen pour la reconversion. Ils mettent en avant l'expertise du Fongecif dans le domaine de l'accompagnement.

Alors que le CIF pourrait être fusionné dans le CPF, dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle, ils rappellent que le CIF est le seul dispositif de formation long, créé dans un objectif de promotion sociale et qu'au fil du temps il est devenu un levier de reconversion.
Ils se disent convaincus du besoin de conserver ce type de dispositif, qui pourrait être articulé au sein du CPF. Selon eux, les différents rapports montrent l'efficacité de ce système, même s’ils soulignent et admettent ses limites, liées à la capacité de financement et au manque d’harmonisation. Il faut par exemple redéfinir les conditions d’accès ou les critères de validation des dossiers ; la réforme constitue en ce sens une opportunité pour améliorer le système.

Maurice Croppi ainsi que Stéphane Giboudaud et Philippe Collange, respectivement président, directeur et directeur adjoint du Fongecif Auvergne-Rhône-Alpes, indiquent que des expérimentations ont été lancées pour l'amélioration des services, notamment des enquêtes auprès des anciens bénéficiaires de formation afin de savoir ce qu’ils sont devenus, ce qu’ils ont pensé de leur formation et de leur accompagnement. Ces enquêtes ont notamment permis au Fongecif de mettre au point un outil numérique appelé "FormAdvisor", qui permet aux conseillers de connaître le niveau de satisfaction des personnes à propos des formations qu’elles ont suivies.

Ils soulignent que le réseau des Fongecif s'inscrit dans une démarche de coopération et d'harmonisation des pratiques. Le réseau développe un socle commun depuis 2017, concernant le fonctionnement des Fongecif en général.

Par ailleurs ils affirment que la vision du réseau est celle de l'excellence dans l'accompagnement, coeur de métier des Fongecif, enseignement tiré du service rendu dans le cadre du CEP.  Vis a vis la réforme de la formation professionnelle, la stratégie des Fongecif porte donc sur deux enjeux :

  • Etre capable d’ouvrir le spectre des services d’accompagnement via l’ingénierie de financement, l’empathie pour les personnes et une bonne connaissance du marché de l’emploi et de l’offre de formation sur le bassin économique.
  • Les services offerts doivent être à très forte valeur ajoutée.
M. Croppi, déclare qu'il existe une certaine ambiguïté sur la notion de désintermédiation (concerne la possibilité pour le bénéficiare de faire une demande directe aux organismes de formation, indiqué dans le document d'orientation sur la réforme de la formation). Il ajoute que les personnes pourraient avoir accès à l’ensemble de l’offre de formation via une plate-forme numérique ; mais cela ne suffira pas à les mettre en action. Elles vont se retrouver toutes seules devant leur écran et auront besoin des conseils de quelqu’un de confiance. Parce qu’elles sont dans une période de remise en question professionnelle - et donc de vulnérabilité. Il n’y a pas de réussite possible sans accompagnement [...]. La réforme doit être portée par des hommes et non par des outils.

---> Consultez le document publié par le Fongecif Auvergne-Rhône-Alpes : Les priorités au 1er janvier 2018 pour le financement des C.I.F., formations hors temps de travail, V.A.E. et bilans de compétences

Source : AEF, contenus réservés aux abonnés.

Date de publication
9 février 2018