Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
Vers Espace public
Retour à la page d'accueil du site

L'espace des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Espace Professionnel > Orientation > Evolutions des pratiques de l'AIO

Un rapport sur les évolutions du Bilan de compétences

L’instance paritaire du Copanef a validé, le 4 juillet 2017, un rapport sur "Les évolutions du bilan de compétences". Personnalisation de la démarche, uniformisation des pratiques des prestataires, ouverture d’une réflexion sur le modèle économique, articulation avec le CEP et, plus largement, avec le système d’orientation…

Le rapport confirme la nécessité de conserver le bilan de compétences en tant qu’outil autonome, mais il formule également 10 propositions visant à l’adapter aux évolutions sociales et et sociétales de ces dernières années. Outre la réalisation de plusieurs outils notamment destinés à mieux articuler bilan de compétences et conseil en évolution professionnelle, ces travaux paritaires préconisent la réalisation d’un cahier des charges du bilan de compétences qui fournirait le nouveau cadre de référence de ce dispositif.

Ce dispositif a en effet été fortement impacté par la dernière réforme de la formation de 2014 et notamment deux de ses dispositions : la création du CEP, qui recouvre tout ou partie du bilan de compétences, et la fin du DIF -droit individuel à la formation-, qui représentait la voie de financement de plus d’un tiers des bilans de compétences. Sur ce dernier point, la loi travail du 8 août 2016 a apporté une réponse en rendant le bilan de compétences éligible au CPF -compte personnel de formation-
Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a indiqué vouloir généraliser le bilan de compétences pour tout nouveau chômeur, c'est là un autre élément qui pourrait impacter ce dispositif dans les prochains mois.

Le Copanef souhaite appliquer au bilan de compétences les mêmes contraintes en matière de qualité que celles qui s’imposent aujourd’hui aux actions de formations adaptées. Pour cela, un référentiel qualité sera annexé au cahier des charges du bilan de compétences. Il devrait permettre l’établissement des listes des prestataires de bilan de compétences en fixant les critères et indicateurs applicables aux structures et aux actions de bilan de compétences afin de garantir lisibilité et homogénéité pour l’ensemble des acteurs de la chaîne de service. Ce référentiel serait géré par les Fongecif et Opacif en tant que financeurs du bilan de compétences.

Les dix propositions du Copanef visant à adapter le bilan de compétences :
    • Reformuler la finalité du bilan de compétences ;
    • Redéfinir les objectifs et contenus des trois phases du bilan de compétences ;
    • Valoriser et formaliser la phase préliminaire ;
    • Clarifier les objectifs et le contenu de la phase d’investigation ;
    • Préciser les objectifs de la phase de conclusions ;
    • Adapter et clarifier les livrables ;
    • Rédiger un cahier des charges du bilan de compétences ;
    • Construire une grille de lecture comparative du CEP et du bilan de compétences ;
    • Construire une grille commune d’analyse de situation ;
    • Prendre en compte le programme personnalisé lorsqu’il a été initié par le CEP ;
    • Mettre à la disposition des bénéficiaires un guide d’appui au choix du prestataire de bilan de compétences ;
    • Construire un référentiel 'qualité', annexé au cahier des charges du bilan de compétences.

Date de publication
28 août 2017