Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
Vers Espace public
Retour à l'espace destiné au grand public

L'espace des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Espace Professionnel > Observation > Etudes Emploi Formation

Emploi / marché du travail

Des écarts entre qualification des chômeurs et besoins des entreprises

Le Credoc publie une étude qui met en regard la structure des besoins de main-d’oeuvre et celle des qualifications des personnes actives en recherche d’emploi (ou chômeurs) par famille de métiers et par région.

Le CRÉDOC s'est appuyé sur l’enquête Besoins en main-d’oeuvre (BMO) réalisée pour Pôle emploi et des données du recensement de l’INSEE.

Globalement qualifications et besoins apparaissent assez proches. Ainsi, les employés, famille de qualification la plus importante, les techniciens et professions intermédiaires et les ouvriers non qualifiés sont à des niveaux comparables.

Cependant des écarts importants apparaissent pour certaines qualifications, par exemple pour les ingénieurs et cadres et les ouvriers agricoles (main-d’oeuvre qui manque) et pour les ouvriers qualifiés (perspectives d’embauche qui sont insuffisantes).
Au sein des ingénieurs et cadres, le niveau de difficultés peut atteindre des niveaux très élevés : 72,4% des projets sont considérés comme difficiles pour les vétérinaires, 70,5% pour les médecins, 66% pour les ingénieurs en télécom, 63,5% pour les dentistes, 62% pour les ingénieurs en informatique. En Auvergne-Rhône-Alpes, les difficultés sont moins fortes concernant cette qualification (8ème région).

Elles sont plus importantes en région concernant les agents de maîtrise et les ouvrier agricoles (3ème région pour ces deux qualifications). Pour les ouvriers agricoles par exemple, les projets liés au recrutement des bûcherons, élagueurs, sylviculteurs salariés et agents forestiers présentent des difficultés près d'une fois sur deux.

Télécharger
Date de publication
18 septembre 2017