Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
Vers Espace public
Retour à la page d'accueil du site

L'espace des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Espace Professionnel > Formation > Les dispositifs emploi formation

Formation, Formation continue, Reconversion professionnelle

Recentrer le Congé individuel de formation sur les formations aux métiers en tension

La Cour des Comptes, dans une récente communication, estime que les piliers du CIF (congé individuel de formation) méritent d'être conservés. Elle apporte néanmoins plusieurs recommandations pour accroître la performance du dispositif.

Le CIF bénéficie à 40 000 personnes en moyenne chaque année. Ce dispositif permet à un salarié de financer une formation longue pour accéder à une qualification supérieure ou se reconvertir.
Dans un référé publié fin juillet 2017, la Cour des comptes, tout en confirmant l'intérêt du dispositif, fait plusieurs préconisations pour en pallier les faiblesses. Il est recommandé de recentrer le CIF vers des métiers porteurs et des métiers en tension et de consacrer davantage de financements aux projets de reconversion professionnelle.

  • Augmenter le nombre de bénéficiaires : développer les formations hors temps de travail et limiter la rémunération garantie font partie des pistes avancées,
  • Recentrer le CIF sur des formations vers des métiers porteurs, en prenant mieux en compte les demandes du marché,
  • Cibler une partie des financements sur les salariés en reconversion,
  • Unifier le réseau des Fongecif : par une intégration dans les Opca (Organismes paritaires collecteurs agréés) ou par la création d'un Fongecif unique,
  • Renforcer l'évaluation du dispositif que la Cour des comptes juge insuffisamment piloté et évalué,
  • Améliorer la qualité de l'accompagnement en améliorant la professionnalisation des conseillers CEP
Source : dépêche AEF, 17 octobre 2017

Pour aller plus loin


Date de publication
19 octobre 2017