Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
Vers Espace public
Retour à la page d'accueil du site

L'espace des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Espace Professionnel > Formation > Les dispositifs emploi formation

CPF : premier bilan et perspectives

L'Inspection générale des affaires sociales -IGAS- fait un bilan de deux années de mise en place du CPF. Pour mémoire, les trois objectifs du CPF sont l’exercice effectif de l’autonomie des personnes dans leurs choix de formation ; la réorientation des financements et de l’offre de formation vers la montée en qualification ; la réduction des inégalités d’accès à la formation.

La lettre de mission demande aux rapporteurs, parmi d'autres points, d'analyser les modalités de financement et l'appréciation des conditions de mise en oeuvre, de recenser les données disponibles sur le nombre de formations réalisées au titre du CPF, d'examiner dans quelle mesure les organismes de formation ont pu s'adapter au nouveau système et évaluer l'impact sur leurs pratiques et sur leur offre.

La mission a constaté qu'au regard des ambitions initiales et malgré le volontarisme dans son déploiement, la place du CPF reste fragile, au vu de sa complexité, et qu'il existe un risque réel de s'éloigner des objectifs initiaux. Il peine encore à trouver sa place dans le paysage de la formation et son usage n'est pas stabilisé.

Un certain nombre d'acteurs de la formation ainsi que des usagers ont été audités par les rapporteurs : Ministres et conseillers, députés, membres du Cnefop et du Copanef, établissements à caractère public, réseaux AIO (Pôle emploi, Apec, Agefiph...), organisations syndicales et patronales, Opca et Opacif, organismes de formation, entreprises acteurs territoraux.
Une étude a été menée auprès des usagers, elle figure en annexe du rapport, sur un échantillon de 184 chômeurs et de 1209 salariés. 

Le rapport de l'Igas comporte une quinzaine de recommandations, dont on peut notamment citer :

  • Inclure le CIF au sein du CPF en garantissant l'utilisation d'une part de la ressource pour les projets longs de reconvesion professionnelle.
  • Préciser les conditions de prise en charge du permis de conduire et du bilan de compétences et concentrer le CPF sur les actions de formation professionnelle.
  • Renforcer la mission de conseil aux entreprises, et notamment aux PME/TPE, assurée par les Opca, inclure le développement de cette mission dans la prochaine génération de conventions d'objectifs et de moyens des Opca.
  • Engager le rapprochement des Opca et des Fongecif afin de créer un réseau territorial bénéficiant de la synergie entre un CEP renforcé et le conseil aux entreprises.
  • Rénover le RNCP et l'inventaire sur la base d'une architecture organisée par compétences, et supprimer dans un délai de trois à cinq ans les listes d'éligibilité.
  • Faire figurer les mentions relatives à la qualité des formations issues notamment du DataDock sur le système d'information du CPF et étudier la possibilité de valoriser les formations dont la qualité est reconnue.
  • Améliorer, à court terme, le système des listes en ouvrant à tous les actifs l'ensemble des certifications éligibles et en développant la transparence de la procédure d'éligibilité.
  • ...

Le CPF et la prochaine réforme de l'apprentissage et de la formation professionnelle


La feuille de route de la réforme a été publiée et les entretiens bilatéraux avec les partenaires sociaux sont en cours. Le travail législatif est prévu début 2018. Concernant le CPF, voici les orientations du gouvernement :

  • remplacer le crédit en heures, actuellement en vigueur, par un crédit en points valorisables en euros ;
  • étendre le spectre des formations éligibles, il ne se limiterait plus uniquement aux formations certifiantes comme cela était le cas jusqu'à présent ;
  • chaque individu, qu'il soit salarié ou non, en activité ou non, devra s'appropier son parcours de formation. Les personnes pourraient s'adresser directement aux organismes de formation pour solliciter une prestation de formation. Ce qui reviendrait à supprimer le rôle d'intermédiation des OPCA, leur rôle reste à définir, ce sujet fait partie des points majeurs dans les actuelles discussions ;
  • toutes les formations devront rendre publics leurs résultats (impact sur le retour à l'emploi, sur le salaire, sur les compétences réelles acquises…) et pour cela les organismes de formation devront se faire labelliser.
  • ...
Par ailleurs, un haut commissariat à la transformation des compétences vient d'être créé. Une de ses missions est la mise en place d’une application numérique du CPF permettant à tous les salariés et les demandeurs d’emploi de consulter les droits figurant sur leur compte, les informations personnalisées et détaillées sur les offres d’emploi, les formations disponibles localement, l’inscription en formation et le financement de la formation.

Consulter également


Date de publication
12 octobre 2017