Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
Vers Espace public
Retour à la page d'accueil du site

L'espace des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Espace Professionnel

Objets connectés : impact sur les métiers et les formations

L'Ademe publie une étude exploratoire visant à anticiper, à l'horizon 2020, les impacts du développement des objets connectés sur les emplois de service et de maintenance ainsi que les formations nécessaires.

L'Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie -Ademe- a commandé cette étude au réseau des centres de formation d’apprentis Ducretet . L'étude interroge l’impact du développement des objets connectés sur la réparation, les emplois, les compétences et la formation. Six familles de produits ont été analysées :

  • Électroménager,
  • Électronique grand public,
  • Informatique Télécommunication,
  • Santé/Bien-être,
  • Domotique,
  • Chauffage.
Cette première étude française sur les pratiques de réparation des biens de consommation courante par l'utilisation de l'impression 3D et dans les espaces de fabrication numérique, apporte des éléments de réponse sur la capacité de ces nouvelles technologies et nouveaux lieux à développer les pratiques actuelles de réparation. Elle permet également d'identifier les données manquantes pour conclure sur les bénéfices environnementaux de cette technologie et les risques sanitaires associés, de proposer des modèles d'organisation pour favoriser le développement de la réparation par l'utilisation de ces technologies et lieux, ainsi que d'établir des pistes d'actions pour pousser la mise en place de ces modèles."

Le postulat de départ est axé sur les enjeux environnementaux, notamment sur le fait que si les métiers de la réparation et les compétences ne s'adaptent pas à cette révolution numérique, beaucoup de produits connectés seront difficilement réparés
Une perspective impensable si on l’évalue à hauteur de la vitesse de progression des objets connectés :
10 milliards en 2010, 15 aujourd’hui et entre 50 et 80 à l’horizon 2020
(d'après les auteurs)
 

Objets connectés : quel impact sur les métiers et la formation ? Quelques exemples des métiers qui évoluent


  • le vendeur d’hier est devenu vendeur conseiller,
  • le livreur devient installateur et technicien,
  •  le standardiste est désormais un conseiller technique à même de traiter à distance une partie des problèmes...
Ce sont tous les échelons qui sont affectés, entraînant une nécessaire évolution des référentiels d’activité et de compétences. A cet égard, la mutation la plus frappante est certainement la montée en puissance de la notion de compétence collective. Le « technicien autonome qui intervenait dans une logique de panne endogène » est en passe d’être supplanté par un « collectif de techniciens » issu d’une nouvelle équation : face à des environnements et à des risques de dysfonctionnement qui se complexifient, à des acteurs qui se multiplient (opérateurs, constructeurs, distributeurs, …), il devient nécessaire « d’apprendre des autres, avec les autres et aux autres ».

Objet connecté ?
Est défini comme objet connecté tout produit qui intègre pour sa totale utilisation une application logicielle fonctionnant via le réseau internet et, par extension, certains produits liés entre eux par une application logicielle ne nécessitant pas le recours à internet (Bluetooth, etc.).

---> En savoir plus : Technicien(ne) services de la maison connectée : la fiche sur le site du RNCP et sur le site du Réseau des Carif Oref

Date de publication
12 décembre 2017