Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
Vers Espace public
Retour à l'espace destiné au grand public

L'espace des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Espace Professionnel > Professionnalisation > Actions de formation 2017

[FAQ du Webinar ] Evolution de la VAE pour les titres professionnels du Ministère chargé de l'emploi

Le 18 mai 2017, le Carif-Oref Auvergne et le PRAO ont proposé aux professionnels de la VAE de la région Auvergne-Rhône-Alpes un webinar, ou séminaire en ligne, sur le thème : "Evolution de la VAE pour les titres professionnels du Ministère chargé de l'emploi".

>> Revisualisez le webinar avec le Replay
>> Consultez l'ensemble des questions posées pendant le webinar :


L'information sur la VAE

- Les réunions d’Information Collective sur la VAE de l'AFPA concernent-elles uniquement les Titres du ministère de l’emploi ?

Oui, ce sont bien des réunions dédiées à la VAE des Titres du ministère de l'emploi.
 

- Avez-vous des liens également avec le Point Relais Conseil ?

Depuis janvier 2016, il n'y a plus de Point Relais Conseil en Rhône-Alpes. Et à partir de fin juin 2017, il n’y aura plus de Point d’Assistance et de Conseil en VAE en Rhône-Alpes ni de réseau dédié au conseil en VAE en Auvergne-Rhône-Alpes. Ce sont les opérateurs CEP qui prennent le relais sur ce service et intègrent le conseil en VAE au conseil en évolution professionnelle.

- En tant qu'acteurs du SPRO, nous organisons des séances d'informations collectives et des entretiens conseils. Va-t-on continuer ces prestations ?

Les acteurs du SPRO ont toujours vocation à organiser des réunions d'informations collectives sur la VAE.
L'organisation du service d'informations conseils en VAE a changé en Auvergne-Rhône-Alpes. L'information est réalisée par les acteurs du SPRO, le conseil par les opérateurs CEP. Il y a également la possibilité de solliciter les référents VAE AFPA pour présenter la VAE/ Titre Professionnal lors d'une réunion d'information VAE générale.

Le conseil en VAE

- Est-ce que le conseiller Pôle Emploi peut faire l'entretien conseil en VAE ?

Pôle Emploi est un opérateur CEP. Dans ce cadre, les conseillers de Pôle Emploi peuvent intégrer le conseil en VAE. Ce conseil généraliste, neutre, pourra être complété par le référent VAE de l’AFPA lorsque le candidat vise un Titre Professionnel.

- Quelle est la durée pour un TP du secteur tertiaire ?

La durée du parcours de validation peut être rapide : moins de 6 mois. Cela dépend à la fois de la rapidité du candidat à préparer son DP et de la possibilité de programmer une validation sur un plateau technique avec un JURY.
Quant à la durée de la mise en situation, elle varie selon les certifications, de 2 heures à 14 heures réparties quelques fois sur deux jours.… Il faut regarder le référentiel de certification du Titre visé (RC) qui indique précisément la durée et les modalités de la validation.


- Quel est le coût d'une VAE AFPA ?

Tout dépend du statut du candidat, car c’est ce qui déterminera les montants et les prises en charge, mais qu’on soit DE ou salarié, il existe toujours des financements (Pôle-Emploi, Fongecif, CPF, OPCA…)
On est autour de 1400€ pour : Accompagnement + Validation


La recevabilité de la demande de VAE

- Quel est le délai de réponse pour la recevabilité ?

Les services des Unités départementales de la DIRECCTE répondent généralement en moins de quinze jours. Le délai légal est de deux mois.

- Concrètement, est-ce un formateur du TP visé qui détermine la recevabilité ?

Concrètement, l’unité départementale de la DIRECCTE contacte le référent VAE du centre AFPA du département. Au besoin celui-ci consulte un formateur du Titre visé s’il existe un doute sur la corrélation entre la nature de l’expérience et la certification. Puis, elle se prononce légitimement. 

- Que penser de l’éligibilité d’une demande de VAE avec un an d'expérience ? N'y a-t-il pas un risque de déclin de la VAE ?

Cette évolution apportée par l’article 78 de la Loi El Khomri vise à faciliter l’accès à la VAE d’un plus grand nombre de publics, dont les jeunes. Il s’agit bien moins d’un risque de déclin que d’une opportunité de développement et de démocratisation de ce dispositif. On entre dans l’ère de la validation tout au long de la vie. L’esprit est de capitaliser ses compétences acquises en formation, en emploi ou autre, pour progresser, sécuriser son parcours, soutenir une mobilité. La validation par Blocs de compétences permet ces parcours. 
 

L’accompagnement à la VAE

- En termes de financement, une partie de celui-ci correspond au financement de l'accompagnateur, l'autre est dédié au plateau technique ? Existe-il une possibilité pour le financeur de différencier ces deux parties ?

Absolument car la prestation d’accompagnement et la situation de validation peuvent relever de deux organismes différents. 

- Quel est le document le plus pertinent pour le candidat VAE sur un TP...REAC ou RC ?

Les deux documents sont pertinents et complémentaires.
Le REAC décrit les activités et compétences constitutives d’un emploi-type. En ce sens, le REAC est très utile pour rédiger son DP, ou, en amont de la VAE, s’auto positionner au regard des activités et compétences décrites.
Le RC décrit les conditions de la validation du Titre visé. 

- Qui peut accompagner la VAE d’une personne ayant travaillé dans le secteur public (mairie) ? (Refus CNFPT et Fongecif)

L’accompagnement VAE dépend souvent du valideur auprès duquel il faut se rapprocher. Mais c’est une prestation libre sur le marché. Le référent VAE AFPA accompagne tous les candidats, quel que soit leur statut, à partir du moment où le financement est accordé.
Pour la prise en charge de la démarche, c’est la collectivité-employeur qui doit se prononcer… avec l’appui éventuel du CNFPT.
Si le candidat a simplement été contractuel de la fonction publique, il peut s’engager dans la démarche de VAE sous son autre statut : demandeur d'emploi ou salarié.
 

Le JURY de VAE

- Quel pourcentage représente la mise en situation sur la note finale, par rapport au DP ?

Il n'y a pas de note avec la VAE. Le jury valide des compétences professionnelles qui existent ou pas. Pour ce faire, il s’appuie autant sur son observation de la mise en situation que sur le DP et que sur son entretien avec le candidat. Néanmoins, un candidat qui échouerait lors de la mise en situation verrait compromise sa réussite au Titre.

- Y a-t-il un compte-rendu détaillé post mise en situation professionnelle ?

Le jury reçoit le candidat en entretien et échange effectivement avec lui sur le déroulement de la mise en situation professionnelle. Par ailleurs, le jury renseigne des grilles d’évaluation qui lui permettent aussi de noter ses observations.

- Pourquoi le DP n'est pas transmis au jury plus en amont ?

C’est volontaire, afin que le jury n’ait aucun à priori sur les candidats. Il prend donc connaissance du DP après la mise en situation professionnelle.

- Comment évalue-t-on les connaissances...même en VAE ?

Il ne s’agit pas d’évaluer des connaissances mais de valider des compétences. La compétence étant une combinaison de ressources (connaissances, gestes, méthodes, procédures, techniques, comportements…) produisant un résultat conforme aux attendus du métier.
Pour le Ministère chargé de l’emploi, c’est bien la compétence qui compte : elle est maitrisée ou elle ne l’est pas. La mise en situation professionnelle donne l’opportunité de montrer ses compétences. Naturellement, le jury questionne ensuite en entretien le candidat s’il a besoin d’approfondir un point ou un autre. Les connaissances sont identifiées au travers de la mise en œuvre de la compétence. Ex : dans la rédaction d’un courrier, le jury va repérer la maîtrise d’un logiciel et de la langue française…
Les TP correspondent en grande majorité à des certifications de niveaux V, IV et I

- Quelle est la durée de la délibération jury VAE ?

A l’AFPA, le jury délibère quelques minutes après avoir reçu le candidat en entretien. Puis il se réunit pour échanger et reporter les résultats finaux de tous les candidats et ce temps dure une heure environ.
 

Le post JURY en cas de validation partielle

- En quoi consiste le post-jury ?

C'est l'aide au candidat pour réaliser son parcours de développement des compétences en cas de validation partielle, jusqu’à obtention de la certification.
 

Questions générales

- Est-ce que le PRAO développe un programme de formation relatif à la VAE ?

Oui, la VAE fait partie depuis des années des thèmes du plan de professionnalisation du PRAO et du CARIF-OREF Auvergne. Consultez notre offre sur notre site : www.rhonealpes-orientation.org

- Quelle est la différence entre VAE et VAP ?

La Validation des Acquis Professionnel (1985) permet à un étudiant de suivre une année d’études universitaires sans posséder le diplôme normalement requis pour cela. Exemple : entrer en troisième année de Licence avec un Bac. Son expérience professionnelle est prise en compte mais il suivra l’année de formation et passera l’examen comme tous les étudiants.
La Validation des Acquis de l’Expérience – Loi de 2002 – permet à chacun, sans critère de diplôme, d’obtenir une certification professionnelle qui correspond au niveau et à la nature de son expérience professionnelle, sans examen : c’est une validation

- Qu'est-ce qu'un référent VAE ?

A l’AFPA, le référent VAE est le professionnel en charge des démarches de VAE : information, conseil et accompagnement des candidats, mais il est également l’interlocuteur pour les partenaires, les financeurs, les acteurs du SPRO, les CEP…